PHILOSOPHIE

Perché au bord du plateau dominant la Conne, ce château féodal du XIIème siècle est un ancien repaire noble. Des huit tours qu’il comprenait, deux seulement du XIVème siècle, existent encore. Le château, restauré en 1875, se compose désormais de deux ailes donnant sur une cour carrée à mâchicoulis et créneaux. L’aile nord est moderne et dans un esprit néo-gothique. Un des deux tourelles carrées de l’aile ouest renferme une belle porte renaissance s’ouvrant sur un escalier à la romaine.

Dès les XIIème et XIIIème siècles, le Château est le théâtre de terribles assauts menés par les seigneurs des environs. Il fut, par la suite, chèrement disputé aux anglais. Incendié deux fois par les Huguenots pendant les guerres de religion, il est aussitôt reconstruit. Cet édifice majestueux a accueilli la production de vin pendant des siècles comme en témoignent les gravures au-dessus de la cheminée de la salle à manger principale. Depuis 1417, le Château de Saint-Cernin a appartenu à différentes familles issues de la noblesse.

INTERVIEW DES PROPRIETAIRES

L’HISTOIRE DU VIN LOCAL

Les vignobles du Périgord remontent à l’époque romaine. Le Château de Saint-Cernin est précisément situé dans le Périgord Pourpre décrivant la couleur des vins rouges produits dans la zone autour de la ville de Bergerac. L’histoire des vins locaux est liée à celle de sa rivière, la Dordogne, qui était le seul moyen de transporter les vins jusqu’à Bordeaux, point de départ vers le Nouveau Monde.

Notre équipe

Amoureux du vin, Robert Wessman a mûri son projet pendant plus de quinze ans pour élaborer des vins de renommée mondiale à partager entre amis et amateurs éclairés. Son aspiration est d’apporter sa contribution à l’histoire du Château et de participer au renouveau de la viticulture en Périgord Pourpre, avec des cuvées produites en Bergerac et Duras, en Languedoc et en Champagne.

Ksenia Shakhmanova, passionnée d’œnologie, est copropriétaire du domaine. Sa créativité et sa sensibilité artistique profitent à la Marque, elle participe à toutes les étapes clés de la vie du vignoble.

James de Roany intervient en tant que CEO et maître de chai.

Philippe Mathias est le responsable technique du vignoble.

Notre savoir-faire

Les parcelles cultivées sont réparties sur trois zones géographiques distinctes afin d’avoir des vins spécifiques et très typiques de chaque terroir. En raison d’une attente qualitative toujours plus exigeante, les assemblages sont réalisés avec l’aide de Gérard Basset, Champion du Monde Sommelier, assisté par des œnologues de renom.La vinification parcellaire permet de répondre à notre objectif premier : l’optimisation de l’expression du terroir dans les raisins et dans le vin. La production de chaque parcelle est alors ramassée et vinifiée séparément dans de très petites cuves inox. Dans la recherche permanente de l’excellence, nous effectuons un premier tri très sélectif dans le vignoble, puis un second lors de la réception vendange au chai pour ne conserver que 10% environ des volumes produits. Suite à l’éraflage des grappes, la macération à froid des raisins permet d’extraire un maximum de fruits. Les vins son vieillis en barriques neuves de chêne français. C’est l’association d’un terroir complexe, d’une sélection drastique, d’un équipement viticole haut de gamme très moderne et du savoir-faire de grands spécialistes qui permet d’obtenir des vins d’une qualité vraiment exceptionnelle.

Notre encépagement

Le Merlot est le cépage principal du vignoble, donnant des vins subtils aux arômes profonds de fruits noirs tels que le cassis et la mûre. Associé au Cabernet-Franc, il offre des notes de poivre vert, de framboise et de violette. Le Cabernet-Sauvignon est ajouté en petite quantité pour apporter force et structure au vin en fonction du millésime. Sa richesse en tanins et en anthocyanes améliore son aptitude au vieillissement. Remarquablement robuste, ce cépage offre une grande distinction et une complexité aromatique intense. Le Malbec peut apporter une touche de poivre et d’épices dans des millésimes moins généreux.

TERROIR

Le terroir local donne des vins de qualité. Le vignoble se situe à la même latitude que Saint-Emilion. Légèrement à l’est, il bénéfice de l’influence continentale (pluviométrie et températures plus élevées) et ses vins peuvent être encore plus concentrés que ceux de son prestigieux voisin sur certains millésimes. Cette concentration est d’autant plus importante que le sous-sol est très calcaire ce qui amène les racines à tirer leurs ressources hydriques et nutritives très profondément, parfois jusqu’à 5 voire 6 mètres. Cela donne des conditions viticoles exceptionnelles et des vins très typiques.Les parcelles que nous avons sélectionnées sont réputées pour être parmi les meilleures de la région. Des études sur la qualité de leurs sols ont été effectuées par des dégustations verticales sur une vingtaine d’années.